Nouvel âge de la peur?


La crise de la Covid-19 n'a fait que le confirmer : la peur est devenue un argument d’autorité. Dans tous les domaines, elle ferme les bouches,tétanise la réflexion, bloque la décision. Nous vivons pourtant dans des sociétés hypersécurisées, mais ceci explique cela : le désir de toute puissance nous met face au constat cruel de nos impuissances. Du coup, la peur est à la hauteur de notre désir de tout contrôler : immense et générale. Générale, car elle concerne tous les domaines, du plus quotidien (manger, respirer, boire, …) au planétaire (catastrophe écologique, débâcle financière, apocalypse sanitaire). Immense, car elle semble sans limite et même déculpabilisée : la peur est devenue un devoir, une vertu, presqu’une sagesse. Qui ne tremble point commet aujourd’hui le triple péché d’ignorance, d’insouciance et d’impuissance. Serions-nous entrés à l’âge paradoxal du « trouillocène » avancé ? Faut-il avoir peur de cette montée des peurs ?

Pierre-Henri Tavoillot (né en 1965) est philosophe. Agrégé, docteur, enseignant à Sorbonne Université et à Sciences-po, il préside le Collège de Philosophie. Ses travaux portent sur les âges de la vie ainsi que sur l’autorité et l’art politique à l’âge démocratique. Dernier ouvrage paru : Comment gouverner un peuple-roi ? Traité nouveau d’art politique (Odile Jacob, 2019 ; Prix 2019 du Livre politique des Députés de l’Assemblée Nationale).

Prix: 10€/pers-Règlement sur place
Lieu: Avenue Jean-Salmon Legagneur 92420 Vaucresson dans le Salon d'honneur

10.00

Catégorie :